fbpx
Auto-entrepreneuse

5 idées de business à lancer post Covid

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

2020 a été une année pleine de challenge pour le monde entier. Entre la pandémie de coronavirus et les défis économiques auxquels ont été confrontés tous les pays à travers le globe ; on aurait pu croire que c’est la pire année pour démarrer un business. Mais je vais vous donner 5 exemples de business qui ont bien profité de cette situation exceptionnelle et qui continuent d’en profiter. Parmi eux, y’en a un dont je vous ai déjà parlé et que j’ai moi-même eu pendant cette période particulière. Ben je peux vous dire que pour X et Y raison, il s’est jamais mieux porté. Loin de moi l’idée de vous faire profiter de moments compliqués comme une pandémie ou de la situation difficile de clients. Les business que je vais vous montrer existent depuis un certain moment, mais vous verrez que l’épisode qu’on a connu en 2020 leur a donné un petit coup de boost. Ps: j’ai écrit un article sur 5 business à lancer à domicile. Il est disponible: ici !
Pour celles qui sont intéressées par une idée de business et souhaiteraient plus de détails ; contactez-moi par e-mail: xavier@entrepreneusecreative.com

💶📈👗👚 Gagnez de l’argent facilement grâce au print on demand (annonce) ! Je vous monte votre business en ligne de vente de vêtements en print on demand (niche à définir). Aucun matériel nécessaire ! Peu d’investissement. Vos clients personnalisent leurs vêtements sur votre site et vous leur expédiez. Possibilité de dropshipping. Contactez-moi seulement si vous êtes intéressé. Démarrer le business ici >>

1. Se lancer dans le bien-être

C’est pas un fait nouveau que de dire que le business du bien-être est en pleine expansion. C’est un marché qui représentait 4200 milliards de dollars en 2019 et devrait encore croître. L’épisode qu’on a connu en 2020, avec le Coronavirus et la période de confinement mondiale, conduira sûrement à une prise de conscience encore plus grande que celle qu’on a connu pendant toutes ses années. Et beaucoup de personnes voudront renforcer leur confort, leur bien-être, car on comprend bien que la santé c’est bien plus que prendre des médicaments ; mais c’est aussi d’avoir une vie plus saine que dans le passer. Bon j’y travaille encore, mais plus sérieusement, être sur ce marché, c’est être sur un marché porteur et qui risque d’être encore plus boosté ces futures années. Alors mon conseil, ne pas hésiter à vous lancer sur ce marché.

2. Vendre des formations en ligne

Vous avez certainement une expertise dans un domaine, peu importe lequel. Ça peut être une expertise professionnelle ou même personnelle. Par personnelle, je veux dire des compétences que vous avez développées dans votre vie privée et qui pourraient aider d’autres personnes. Sachez juste que depuis l’épisode du COVID-19 et du confinement, beaucoup de particulier ou professionnels se sont rendu compte que la vie qu’ils menaient ne leur plaisait plus. Donc beaucoup veulent en changer (au niveau professionnel comme personnel avec un déménagement par exemple). Le business de la formation allait plutôt bien avant, ben maintenant il va encore mieux et a de beaux jours devant lui.

3. Vendre des pc/mac d’occasion

Là encore, l’épisode qu’on a connu a réveillé les conscience. Beaucoup de personnes se sont rendues compte qu’elles n’avaient plus envie de se forcer à exercer leur profession, voire même voudraient en changer. La tendance est aux métiers manuels et aux métier liés à l’informatique en forte demande. Beaucoup, comme vous cherchent aussi à développer un petit business voire un business en ligne. Et pour ça, pas mal de personnes investissent dans du matériel. Mais tous le monde ne veut pas changer de travail, mais beaucoup de personnes se sont rendus compte qu’elles pouvaient faire du télétravail et que leur employeur y était favorable. Donc elles s’y sont mises ou compte s’y mettre. Et croyez-moi, tous ne fournissent pas spécialement le matériel. Y’a et y’aura une grosse demande en matériel informatique auprès des particuliers et professionnels, je l’ai moi-même constaté.

4. Se lancer dans le marketing

Les entreprises de toutes formes et tailles ont toujours et ont toujours eu besoin de délivrer leur message aux clients potentiels. Je suis convaincu qu’après l’épisode qu’on a connu beaucoup font investir encore plus dans leur communication et leur marketing. Pourquoi ne pas profiter de ce besoin pour proposer vos services dans votre spécialité. Prenons l’exemple de l’affiliation, un grand nombre d’agences proposent beaucoup plus de partenariats avec des entreprises et recherchent encore plus de prestataires. Et ça n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Je vais prendre un exemple qui servira aux jeunes étudiants qui souhaitent lancer un petit business. Y’a une époque où je faisais du street marketing. Je vous laisse découvrir ce que c’est pour ceux qui ne le savent pas; Mes clients étaient les théâtres municipaux, les associations qui proposaient des spectacles et n’avaient pas les moyens de faire appel aux grosses sociétés dans le marketing. Ben après avoir fermés pendant des mois et annulé des spectacles assez coûteux en temps et énergie à mettre en place, sans compter le côté financier. Vous pensez qu’ils reprendront leur activité tranquillement avec l’espoir que le public vienne ? Non il vont communiquer et les services de petites structures seront les bienvenus.

5. Se lancer dans la voyance

Je vous parle de voyance, car oui c’est aussi un type de business et qui se porte très bien. Alors beaucoup d’entre vous n’y adhérent peut-être pas ou ont du mal avec ça ! Je parle ici à ceux qui ont une fibre pour la pratique évidemment. Je ne m’y connais pas du tout dans le secteur, je sais juste qu’il peut être compliqué de se lancer. Mais pour avoir connu des femmes qui avaient cette activité, je sais comme je vous ai dit que ça peut être compliqué de se lancer et que la concurrence y est rude, mais que la cliente est très fidèle une fois que vous vous en êtes créé une … Alors pourquoi je vous en parle ici ?! Car c’est un business à fort potentiel et où la peur de l’inconnu ou de l’avenir est un élément déclencheur qui poussent souvent les clients à consulter une ou plusieurs fois par mois. Ben à la sortie du confinement, je peux vous dire qu’on y était. La peur de l’inconnu et de l’avenir étaient bien présents. Et chacun a dû la gérer à sa façon. Les personnes qui la gèrent en consultant une conseillère voyante n’ont pas changé leurs habitudes au contraire. Alors si vous pensez avoir un don qui pourrait aider vos clients: let’s go !

Votre avis est super important